Les pires souvenirs de week-end

Le pire souvenir de Fabien, bloqué en plein desert…

« L’année dernière, nous étions parti en voyage de noces en Amérique du sud. Parmi les régions traversées, il y avait de nombreux déserts dont le désert de Siloli. Notre véhicule, un vieux 4×4 Landrover dans lequel nous étions tassés à 8. Il faut savoir que le jour la température dans ce désert est d’environ 30 °c mais la nuit cela ...

Lire la suite...

Le pire souvenir de Caroline à Marrakech…

Le pont du 11 novembre est une bonne occasion de partir en citybreak amoureux. Nous avions choisi Marrakech. L'avantage d'un long week end est le sentiment de mini vacances et donc de temps, c'est tout simplement moins la course et le nez sur la montre... C'est donc moins la panique lorsque le vol à déjà 3 heures de retard au départ. Nous nous raisonnons en nous disant que nous n'avons pas qu'une seule soirée sur place mais trois...et donc tant pis pour la première.

Lire la suite...

Le pire souvenir d’Allison, un séjour humide…

« Alors mon pire souvenir de voyage fut quand je suis partie aux Baléares pendant 10 jours pour les vacances de Pâques. Après une escale de plus d’une heure à Madrid, on arrive finalement à Palma de Majorque et… il pleut !!! Durant les 2h30 à attendre notre bus… Lors de notre arrivée à l’auberge, nous sommes, en plus, accueillis par ...

Lire la suite...

Le pire souvenir d’Amandine en Thaïlande…

« Il y a 2 ans et demi, avec 5 copines départ pour la Thaïlande (mon premier gros voyage). Notre circuit était établi mais pas notre logement, nous devions donc à chaque arrivée à l’aéroport trouver une adresse d’auberge ou de bungalow. L’aventure !!! Mais tout se passait très bien jusqu’à cette fameuse soirée a Koh Phangan sur une plage où ...

Lire la suite...

Le pire souvenir de Lucie à New York

« Tout a commencé à Chinatown à New-York. J’attendais à un arrêt de bus pour aller rejoindre une copine deux jours à Washington. C’était une compagnie de bus chinoise, tenue par des chinois qui parlaient à peine anglais. Mais le problème est qu’ils surbookaient et qu’il n’y avait pas de place dans les bus. Dès qu’un bus arrivait, ils hurlaient la ...

Lire la suite...